La lecture quotidienne

Pour l’écrivain Edouard Glissant, la créolisation du monde est “irréversible”

In français on 2011/02/04 at 08:29

La créolisation, c’est un métissage d’arts, ou de langages qui produit de l’inattendu. C’est une façon de se transformer de façon continue sans se perdre. C’est un espace où la dispersion permet de se rassembler, où les chocs de culture, la disharmonie, le désordre, l’interférence deviennent créateurs. C’est la création d’une culture ouverte et inextricable, qui bouscule l’uniformisation par les grandes centrales médiatiques et artistiques. Elle se fait dans tous les domaines, musiques, arts plastiques, littérature, cinéma, cuisine, à une allure vertigineuse…

Oui, l’Europe se créolise. Elle devient un archipel. Elle possède plusieurs langues et littératures très riches, qui s’influencent et s’interpénètrent, tous les étudiants les apprennent, en possèdent plusieurs, et pas seulement l’anglais. Et puis l’Europe abrite plusieurs sortes d’îles régionales, de plus en plus vivantes, de plus en plus présentes au monde, comme l’île catalane, ou basque, ou même bretonne. Sans compter la présence de populations venues d’Afrique, du Maghreb, des Caraïbes, chacune riche de cultures centenaires ou millénaires, certaines se refermant sur elles-mêmes, d’autre se créolisant à toute allure comme les jeunes Beurs des banlieues ou les Antillais. Cette présence d’espaces insulaires dans un archipel qui serait l’Europe rend les notions de frontières intra-européennes de plus en plus floues.

Voyez la littérature et la poésie caraïbe depuis Aimée Césaire, sans oublier le prixGoncourt de Chamoiseau, ou l’extraordinaire littérature haïtienne, avec par exemple Jacques Stephen Alexis ou Franketienne. L’archipel offre un modèle de diffusion chaotique de l’art et de la pensée du tremblement, sans uniformisation, au contraire à travers la créativité poétique. L’Europe devrait y réfléchir, elle qui offre une telle mosaïque de langues et ne cherche pas à s’uniformiser culturellement…

via Pour l’écrivain Edouard Glissant, la créolisation du monde est “irréversible” – LeMonde.fr.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: