La lecture quotidienne

Fin de partie à Liebig 14

In français on 2011/02/05 at 17:13

Après Tunis, Amman et Le Caire, c’est à bien Berlin, et plus particulièrement dans le quartier populaire est-berlinois de Friedrichshain, que la colère monte. Un vent de révolte souffle depuis quelques jours. Il faut dire qu’ici les manifestations en tout genre font partie du paysage urbain et que l’on finit par ne même plus y prêter attention. Une hirondelle ne fait pas le printemps, et une émeute ne fait pas la révolution.

Mon collègue français Florent, qui a la chance d’habiter la Rigaer Straße (la rue de Riga), a eu le privilège d’être aux premières loges lors de la manifestation de samedi et a même reçu en prime quelques coups de matraque, le veinard. J’en étais vert de jalousie. C’était pour la bonne cause après tout. Voici son récit.

La capitale se réveille avec une communauté alternative de moins que la veille. Encore une de perdue. La colère finira bien par retomber, et le calme reviendra. Les loyers, eux, ont tranquillement augmenté de 14% en un an ! Berlin, “pauvre mais sexy” a dit un jour le maire, Klaus Wowereit. Eh bien il semblerait que la ville ait décidé d’adopter la même stratégie que certaines personnes “pauvres mais sexy” : se prostituer, se vendre au plus offrant.

via Les Chroniques Berliniquaises.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: