La lecture quotidienne

La fin de l’hégémonie saoudienne

In français on 2011/02/16 at 10:35

L’important est que la révolution égyptienne – et avant elle la révolution tunisienne – a fait redescendre la politique sur Terre. Les gens peuvent à nouveau se considérer comme citoyens, et non comme sujets du souverain. Ils lui disent que ça suffit. Non parce qu’il serait mécréant, ni parce qu’il aurait vendu la Palestine, mais parce qu’il ne leur avait assuré ni le pain ni la liberté. Parce qu’il avait oublié que ce qui pouvait convenir aux démocraties occidentales pouvait convenir aux Arabes, à savoir des élections libres, l’alternance pacifique au pouvoir, la liberté d’expression, l’égalité entre les sexes, les droits de l’homme, des Constitutions dignes de ce nom. Il n’est plus possible de parler d’exception arabe, de spécificités culturelles ou de différence historique. Ce discours appartient désormais au passé, chassé par les idées de la nouvelle ère qui s’ouvre.

via MONDE ARABE • La fin de l’hégémonie saoudienne | Courrier international.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: