La lecture quotidienne

Fin de rouleau pour la machine à écrire

In français on 2011/04/30 at 22:52

C’était la dernière usine au monde à fabriquer des machines à écrire, mais Godrej and Boyce vient de susprendre cette production. L’entreprise indienne, implantée à Bombay, a décidé de cesser cette activité faute de commande.

Si Godrej and Boyce, née dans les années 50, fabriquait encore 50 000 machines par an dans les années 90, elle n’en a produit que 800 l’année dernière. Concurrencée par l’ordinateur, la machine était vouée à disparaître. L’inévitable s’est donc produit.

Pourtant, que de moments de gloire ont jalonné son parcours. Car celle qui fut la muse et compagne de l’écrivain ne s’est pas limitée à la littérature, elle a investi bien d’autres champs artistiques. Une sélection de ses meilleures performances :

via Fin de rouleau pour la machine à écrire – Littérature – France Culture.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: