La lecture quotidienne

Le rêve individualiste des Chinoises

In français on 2011/05/30 at 14:48

La percée chinoise dans le tennis avait été planifiée par l’Etat. Les autorités s’étaient concentrées sur le double dames, où elles pensaient pouvoir le plus rapidement connaître le succès, en particulier aux Jeux olympiques. Elles avaient été récompensées par la victoire de Sun Tiantian et Li Ting à Athènes il y a six ans. Deux titres du Grand Chelem suivirent pour Zheng Jie et Yan Zhi à Melbourne et à Wimbledon en 2006.

Les meilleures joueuses étaient obligées de reverser 65 % de leurs gains à la Fédération chinoise, qui en échange payaient leurs déplacements, leur entraînement et leur équipement. Le système marchait bien, à condition que les joueuses acceptent de se concentrer sur le double. Or Li Na considérait que son avenir était dans le simple. Frustrée, elle abandonna en 2002, à l’âge de 20 ans. “Je n’ai pas joué au tennis pendant deux ans. Je voulais jouer en simple mais, lors des Jeux olympiques de 2000, ils voulaient que je joue en double, se souvient-elle. Il fallait d’abord que je joue les doubles et, ensuite, je me casais en simple quand je pouvais. Je trouvais qu’on ne me donnait pas la possibilité de devenir une bonne joueuse de simple.”

Li Na va à l’université et ne touche pas une raquette jusqu’à ce que Jiang Shan, son petit ami à l’époque qui est aujourd’hui son mari et son entraîneur, la convainque du risque de regretter un jour de ne pas avoir essayé encore une fois. Son désir de se consacrer au simple est finalement satisfait et, en quelques mois, elle devient la première Chinoise à remporter un titre en simple du Sony Ericsson Tour, à Canton, en 2004. Aujourd’hui, l’Etat a relâché son emprise. Les meilleurs joueurs et joueuses peuvent sortir du système et conserver 92 % de leurs gains, mais elles doivent prendre à leur charge les frais de déplacement. Il y a désormais trois Chinoises dans les 100 meilleures joueuses de simple : Li Na, Zheng Jie et Peng Shuai.

via TENNIS • Le rêve individualiste des Chinoises | Courrier international.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: